Vivre à Orsières
Espace citoyen
Billet CFF
Guichet virtuel
Economie
Culture et sport
Tourisme
Nature et paysage
Galerie photos
 
Accueil   >  Espace citoyen  >  Service forestier-Bourgeoisie  >  Les forêts d'Orsières
Un peu d'histoire

Même si nos forêts ne sont plus aujourd’hui un élément important de notre économie, elles ont pendant longtemps été une ressource vitale pour les habitants de notre région. La commune d'Orsières possède une longue tradition forestière et, vu l'importance que représentait l'exploitation du bois dans la vie de tous les jours, nos ancêtres ont reçu de leurs voisins le surnom de "boutsedon" ("buchille" en français).

Quelques chiffres
Forêts bourgeoisiales 3261 ha
Forêts privées 423 ha
Surface forestière totale 3684 ha
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Surface forestière aménagée 2799 ha
Surface à gestion extensive 885 ha
Possibilité de coupe annuelle 7500 m3
Accroissement annuel 4.5 m3/ha
Matériel sur pied 382 m3/ha

Depuis la première planification forestière de 1883, dans laquelle on observait une gestion très conservatrice des forêts, les coupes se concentraient sur les chablis, les dépérissants et les vieux arbres, on a vu une forte augmentation du matériel sur pied par conséquent de la possibilité de coupe.

Evolution des possibilités de coupe selon les différents plans d'aménagement
1er plan d'aménagement : 1883 possibilité annuelle : 998 m3
2e plan d'aménagement : 1939 possibilité annuelle : 2965 m3
3e plan d'aménagement : 1958 possibilité annuelle : 4500 m3
4e plan d'aménagement : 1983 possibilité annuelle : 7500 m3
5e plan d'aménagement : 2004 possibilité annuelle : 9000 m3

Cette évolution des possibilités de coupe montre un vieillissement toujours plus important de nos forêts et une trop grande proportion de vieux bois.

D'ailleurs, le problème pour notre région a totalement changé puisque pour nos générations passées, le souci était de freiner les coupes inconsidérées afin que la forêt puisse continuer de remplir son rôle de protection, et aujourd'hui le problème est inversé, puisque l'on ne coupe plus assez pour que la forêt puisse se régénérer et continuer de remplir son rôle de protection.

Répartition des essences
Epicéa 70 %
Mélèze 18 %
Pin 6 %
Sapin 4 %
Arolle 1 %
Divers 1 %
L'utilisation du bois

Aujourd'hui, le 68 % du bois exploité va en scierie et est utilisé dans la construction. Depuis 1999, nous ne livrons plus de bois dans les usines à papier car la demande grandissante de bois de chauffage utilise les 32 % de bois restant.

Le rôle de la forêt aujourd'hui
La fonction protectrice

Depuis toujours, les habitants de notre région ont compris que, sans les forêts qui recouvrent les flancs de nos vallées, il serait impossible d’y vivre. La forêt nous protège contre les avalanches, les chutes de pierres mais surtout contre les crues et les glissements de terrain. En effet, la forêt retient la plus grande partie des précipitations par infiltration. Elle stocke, puis filtre cette eau qui alimentera nos sources et nappes souterraines (un arbre adulte peut retenir jusqu'à 200 litres d’eau par jour).

La fonction sociale

Que ce soit pour l’homme, pour le monde animal ou pour le monde végétal, le rôle social de la forêt gagne en importance.
L’homme a besoin de la forêt comme espace de détente, pour fuir le stress quotidien, il y a développé de nombreuses activités : cueillette de champignons, sentiers pédestres, parcours vita, pique-nique, raquettes, VTT, chasse, équitation, etc.

La forêt est également un milieu indispensable à la survie de nombreux animaux et végétaux.

  • 100 espèces d’oiseaux sur 146 vivent en forêt ;
  • 60 espèces de mammifères sur 68 vivent en forêt ;  
  • 341 espèces de végétaux sur 1964 ont besoin de la forêt pour se développer.

Nos surfaces boisées ont également un rôle paysager important. La diversité des essences et des couleurs a façonné notre paysage et est appréciée de tous.


La forêt, comme partout dans le monde, purifie aussi l’air puisqu’elle absorbe du gaz carbonique et rejette de l’oxygène.

La fonction production

Même si cette fonction n’est plus prioritaire aujourd’hui, il est important de mettre en valeur notre seule matière première renouvelable en Suisse.

Un peu d'histoire
Login